21
novembre 2018

Logement social : le plan du Conseil régional d'Ile-de-France pour les plus fragiles

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
La région francilienne accueille 60 000 nouveaux habitants par an. Les loger est "un défi de société complexe", aime répéter Geoffroy Didier, vice-président (LR) du conseil régional d'Ile-de-France chargé de l'attractivité, du logement et de la rénovation urbaine, dans une région riche, "lieu d'inégalités et de fractures encore trop importantes". Pour les réduire, elle s'est associée à quatre partenaires publics et privés : Action Logement, la FAS Ile-de-France, les Sacicap et Nexity. Grâce à l'organisme paritaire Action Logement, le conseil régional, qui met déjà 100 logements à disposition des femmes victimes de violences, va en obtenir 500 de plus. Pour le personnel de santé, les deux institutions prévoient de leur proposer 10 000 logements d'ici à cinq ans. Particulièrement touchée par le phénomène des marchands de sommeil dans les zones pavillonnaires, l'Ile-de-France va élargir son dispositif expérimental de rachat de pavillons déjà éprouvé sur le territoire de trois communes franciliennes (Clichy-sous-bois, Aulnay-sous-bois et Montfermeil). L'Epfif et Action Logement ont fondé une société immobilière commune (Sifae) pour l'occasion, et y ont injecté 80 M€ (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE