21
novembre 2018

Marseille : le centre-ville au défi de l’habitat indigne

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
Trois semaines après le lancement du plan Initiatives Copropriétés lors du congrès de l’USH à Marseille, l’actualité est venue tragiquement rappeler l’urgence d’une intervention publique lourde sur le parc d’habitat indigne de la seconde ville du pays. Le 5 novembre, à 9h du matin, un immeuble insalubre muré de la rue d’Aubagne, dans le quartier populaire proche de la Canebière, s’est effondré comme un château de cartes entraînant dans sa chute les deux immeubles voisins. Le 6 novembre, au lever du jour, le corps d’une première victime a été retrouvé sous l’imposant amas de gravas qui jonche la chaussée. Et on reste sans nouvelles de neuf autres personnes, sept résidents de l’immeuble du numéro 65, et deux passants dont on imagine qu'ils ont été ensevelis par l’effondrement du premier bâtiment, au numéro 63. Présent sur place dans la soirée, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, n’a pas caché son inquiétude, déclarant qu’il y avait "peu de chance que l'on puisse trouver des poches de survie. En s'effondrant, un troisième immeuble (tombé en fin d'après-midi, ndlr) a écrasé les gravats des deux premiers". Ce dramatique accident pourrait être (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE