La stratégie assumée de Gecina

Bureaux
Outils
TAILLE DU TEXTE
Gecina a les idées claires. Paris - "le plus grand marché tertiaire d’Eu­rope", précise Méka Brunel, direc­trice géné­rale - est son fil direc­teur, comme en attestent ses résul­tats annuels, offi­cia­li­sés le 20 février, rue des Capu­cines. Il y a trois ans, ses actifs situés dans Paris intra-muros repré­sen­taient 53 % de son porte­feuille. Aujourd’­hui, 61 %. "Regar­der à droite ou à gauche pour une simple ques­tion de rende­ment, ce n’est pas notre stra­té­gie", reprend Méka Brunel. Paris reste et restera au cœur du busi­ness plan, les bureaux égale­ment, dont la part a consi­dé­ra­ble­ment augmenté : 80 % du porte­feuille total valo­risé à 19,3 Md€. Et 91 % de ces mêmes bureaux figurent dans la zone Paris intra-muros – crois­sant ouest – La Défense. Preuves d’une stra­té­gie assu­mée. Cette quête de "centra­lité" a influencé la rota­tion du porte­feuille de Gecina en (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL
Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous