Mipim. EasyHotel se fait une place en France

Hôtellerie/Santé
Outils
TAILLE DU TEXTE
EasyJet et easyHo­tel n’ont pas pour seul point commun un action­naire (easyG­roup, à hauteur de 35 % pour le premier, de 24 % pour le second). Même charte graphique, même stra­té­gie assu­mée, basée sur des "prix bas", "sans rogner sur la qualité", explique Marc Viel­ledent, chief deve­lop­ment offi­cer, dans le brou­haha du Mipim. Il ajoute : "alors, bien sûr, à Barce­lone, vous ne nous trou­ve­rez pas sur la Rambla (prin­ci­pale artère de la ville, ndlr), mais à côté ou sur une station de métro, dans un quar­tier bien desservi, proche de tout". Etre sélec­tif sur les empla­ce­ments, acqué­rir le foncier au meilleur prix, opti­mi­ser le nombre de chambres, rester sobre en termes de design : tels sont les prin­cipes d’ea­syHo­tel, créé en 2004, qui compte aujourd’­hui 36 actifs, dont 25 fran­chi­sés et 11 en propre, soit 3 300 chambres (entre 10 et 14 m2), répar­ties dans (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL
Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous