21
novembre 2018

Commerces : pas de miracle au cours du troisième trimestre

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
La sonnette d’alarme tirée par François Feijoo, président de Procos, au cours du Siec Evolution by CNCC, organisé le 2 octobre à Paris, a trouvé écho dans les résultats trimestriels du commerce, publiés par Cushman & Wakefield. Des résultats qui mettent en exergue un "contexte économique incertain". D’où le ralentissement observé sur le segment du commerce spécialisé : - 3,4 % en cumul annuel à fin septembre, selon Procos ; une fréquentation en baisse de 1,9 %, selon le CNCC. Principale conséquence de cette perte de vitesse : la contraction des valeurs locatives, "même si les centres commerciaux prime restent le format le plus résilient, car toujours très recherchés par les enseignes internationales qui se développent en France", remarque Christian Dubois, head of retail services France de Cushman & Wakefield. Autre conséquence : une programmation de nouveaux équipements commerciaux revue à la baisse, "avec un pipeline de 730 000 m2 toutes catégories confondues en 2018". Entre le 1er juillet et le 30 septembre, seuls 300 M€ ont été investis, ce qui suffit malgré tout à dépasser le total de l’exercice précédent à pareille époque (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE