17
décembre 2018

Et l’artère commerçante la plus chère du monde est…

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
La 5e avenue de New York n’occupe plus la première place des rues commerçantes les plus chères du monde, d’après la 30e édition de Main streets across the world réalisée par Cushman & Wakefield. La cause de cette "chute" : la baisse des loyers à 24 220 $/m2/an, contre 32 293 $/m2/an au cours des douze mois précédents. Ainsi, le quartier Causeway Bay, à Hong Kong, lui chipe la première place (28 751 $/m2/an), alors que New Bond Street, à Londres, occupe la troisième place (18 772 $/m2/an), devenant ainsi l’artère commerçante la plus chère d’Europe. L'avenue des Champs-Elysées, à Paris, occupe la quatrième place (16 350 $/m2/an). "L'avenir reste prospère pour le secteur, mais nous abordons actuellement une phase où - sous l'effet de la transition sociétale et technologique - les grandes artères ne seront plus seulement occupées par des boutiques : les business models vont donc devoir s'adapter. Le commerce traditionnel en conséquence est en train de se redimensionner, de se réinventer et de se renouveler", explique Justin Taylor, head of Emea. Un phénomène "particulièrement visible" à Paris, selon Christian Dubois, head of retail services France, notamment sur l’avenue (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

LP Abonnement

EDITION SPECIALE - N°100

Pave TU100