Performances records pour l'immobilier d'entreprise lyonnais

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
Jamais autant de m2 ne se seront échangés et jamais autant d'argent n'aura été investi sur le marché de l'immobilier d'entreprise de la grande agglomération lyonnaise. Et c,e quels que soient les segments de ce marché. En bureau, la demande placée a augmenté de 23 % en 2018 pour s'établir à 331 659 m2. Du jamais vu. Le quartier de Gerland concentre 21 % des transactions et supplante désormais la Part-Dieu (13 %). "Cette année a été marquée par le retour des gros deals absents depuis 2016, mais le socle du marché constitué de petites et moyennes surfaces est aussi très dynamique", observe Stéphan Poulat pour la Fnaim Entreprises. Les dix transactions supérieures à 10 000 m2 représentent à elles seules plus de 56 000 m2 placés. Ces records ne déstabilisent pas le marché. Les loyers restent quasi stables à 208 €/m2 dans le neuf et 165 €/m2 dans l'ancien. Les 300 € ne sont franchis que dans le prime. Et le stock à six mois est lui aussi stable à 370 000 m2. "De gros deals s'annoncent sur cet exercice, les fondamentaux sont solides, nous devrions encore avoir une belle année", estime Stéphan Poulat.L'analyse (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

Articles sélectionnés pour vous