L’appel de Grenoble veut porter secours au Dalo Hébergement

Le logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le comité de suivi de la loi instau­rant le Droit au loge­ment oppo­sable (Dalo) et à l’hé­ber­ge­ment oppo­sable (Daho ou Dalo héber­ge­ment) a lancé, lundi 4 mars, depuis la capi­tale des Alpes, "l’ap­pel de Grenoble", à la veille des douze ans de la loi. 25 orga­nismes en lien avec le loge­ment, l’in­ser­tion et l’hu­ma­ni­taire, essen­tiel­le­ment, l’ont signé. "Nous pouvons toute­fois souli­gner la présence de l’AMF, d’Ac­tion Loge­ment, ce qui n’était pas évident, de l’USH, l’Udaf, etc." commente René Dutrey, rappor­teur du comité de suivi. Dans son appel, le comité veut atti­rer l’at­ten­tion sur "la situa­tion abso­lu­ment drama­tique" du Daho. "Ce droit très peu utilisé court le risque de tomber en désué­tude", redoute Marie-Arlette Carlotti, prési­dente du Haut comité pour le loge­ment des personnes défa­vo­ri­sées (HCLPD) et du comité de suivi. En 2017, le Dalo héber­ge­ment ne (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL
Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous