26
octobre 2020

Coronavirus : vers un prolongement des contrats de syndic

Le logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
Syneval s’inquiétait, le 17 mars, de l’expiration des mandats de syndic de plusieurs dizaines de milliers de copropriété pendant la période de confinement. Et cela en raison de l’impossibilité de tenir une assemblée générale de copropriété jusqu’à – au moins – début mai, compte tenu des délais légaux de convocation. Ces copropriétés, sans syndic, "se retrouveraient alors sous administration judiciaire", alertait alors le groupe, priant le ministre du Logement, de lever les incertitudes dans une "période actuelle suffisamment troublée". Le cabinet de Julien Denormandie a indiqué à l’AFP, le 18 mars, que les contrats de syndics qui devaient arriver à terme seront prolongés jusqu’à la prochaine assemblée générale. "On laissera le temps de rattraper les assemblées générales qui n’ont pas pu se tenir" ; indique aussi le cabinet du ministre du logement. Une réponse proche de ce que préconisait, la veille, Rachid Laaraj, fondateur de (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

LE NUMÉRO 113 EST PARU !

TU113 COUV