20
janvier 2020

L'accès à la propriété de plus en plus compliqué en région parisienne

Logement privé
Outils
TAILLE DU TEXTE
En 1975, un gros tiers des ménages franciliens étaient propriétaires de leur logement. Quarante ans plus tard, la proportion est passée à la moitié. Ces données émanent d’une étude de l’Institut Paris Région, inédite dans la mesure où celle-ci s’étale sur cinq décennies. Entre 1973 et 2013, chaque année, près de 100 000 ménages ont fait l’acquisition d’un appartement ou d’une maison. Au cours de la même période pourtant, le marché n’a cessé de se durcir. Le prix des logements a, en effet, progressé deux fois plus rapidement que les revenus, et même trois fois plus vite entre 2002 et 2013 ! Le coût moyen d’un bien francilien est de nos jours équivalent à plus de cinq années de revenus quand ce ratio n’était que de 2,38 dans les années 1970. Le recours à l’emprunt sur des durées plus longues et à des taux d’intérêt plus bas a, toutefois, permis de maintenir bon an mal an la solvabilité des ménages. Néanmoins, la donne a (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous