14
novembre 2019

Disparition du PTZ dans les zones détendues : quelles conséquences pour les accédants et les professionnels ?

Politiques du logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
2019 sera-t-elle la dernière année avec un Prêt à taux zéro (PTZ) dans le neuf en zones B2 (péri-urbaine) et C (rurale), soit 93 % des communes ? A l’heure actuelle, le gouvernement a prévu sa disparition au 1er janvier 2020. Un recentrage qui pourrait avoir des conséquences importantes pour les ménages et pour les professionnels du logement. Le Prêt à taux zéro, c’est 73 % de financements dans l’immobilier neuf au 1er trimestre 2019, les trois quarts en 2018. Or, près d’un PTZ neuf sur deux concerne un logement situé dans la zone C (32 %) ou la zone B2 (15 %) sur le début d’année 2019, autrement dit, les zones rurales et les villes moyennes concernées par le rabotage du dispositif en 2020. Or, c’est précisément "sur ces territoires au marché du logement prétendument détendu que la faculté́ de recourir au PTZ serait supprimé, laissant sans possibilité́ de solvabilisation les Français qui en ont pourtant le plus besoin", regrette (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous