17
novembre 2018

PIA : Cœur d'Essonne veut développer l'agriculture biologique

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
En sortant lauréate (sur les 24 projets retenus) de l'appel à manifestation d'intérêts de l'action "Territoires d'innovation de grande ambition" du Programme d'investissements d'avenir, l'agglomération Cœur d'Essonne espère favoriser l'agriculture biologique sur son territoire. Une enveloppe de 387 000 € lui a ainsi été attribuée ; elle doit servir à financer des études complémentaires et détailler les modalités de réalisation de son projet de préservation des terres agricoles et de transition alimentaire. Une première phase a consisté à réserver 75 hectares de terrain pour y développer des cultures biologiques. "Si l’agglomération est retenue à l’issue d’une seconde phase de sélection qui aura lieu à la fin de l’année", elle devra mettre en place une politique volontariste sur le foncier, accompagner les agriculteurs. L'objectif, à terme, est "la création de 100 fermes bio". Pour, d’ici 10 ans, "nourrir 10 % des habitants - soit dix fois plus qu'aujourd’hui - (100 familles sur 1 000) et approvisionner 50 % de la restauration collective en bio local". Le projet pourrait enfin permettre la création de 2 000 emplois directs et indirects, selon ses estimations. "De vrais bénéfices pour (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE