Avant enquête, la ville de Lille défend le projet Saint-Sauveur

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Comme prévu, la ville de Lille et la Métro­pole euro­péenne de Lille orga­nisent jusqu’au 8 mars une enquête publique "complé­men­taire" sur le projet urbain de Saint-Sauveur (240 000 m2 d’ha­bi­tat, d’ac­ti­vi­tés et d’équi­pe­ments sur une friche de 23 hectares en cœur d’ag­glo­mé­ra­tion). Ils y versent les préci­sions deman­dées au prin­temps 2018 par le précé­dent commis­saire enquê­teur, sur la qualité de l’air, et sur la piscine olym­pique qui doit prendre place à une extré­mité du site. Rappe­lant que l’opé­ra­tion a déjà été décla­rée "d’in­té­rêt géné­ral" lors de la première procé­dure, les maîtres d’ou­vrage espèrent que la suspen­sion du projet pronon­cée par le juge des réfé­rés sera bien­tôt levée. En confé­rence de presse, les élus lillois se sont montrés fermes face aux oppo­sants à l’ur­ba­ni­sa­tion de la friche. Les 2 400 loge­ments (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL
Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous