Nantes : pas de cession de parcelle, pas de stade privé…

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Après le projet urbain asso­cié à un nouveau stade, puis de nouveau stade seul, posé à quelques mètres de l’ac­tuel… retour à la case départ, à Nantes. Le 25 février dernier, par un commu­niqué de presse, Johanna Rolland, prési­dente (PS) de Nantes Métro­pole a "mis un terme au projet de vente d’une parcelle au Foot­ball Club de Nantes (FCN)". Après un vote de prin­cipe lors du conseil métro­po­li­tain de décembre, la vente d’un terrain de 9 hectares à une société diri­gée par Walde­mar Kita, le président du club, devait être actée à l’oc­ca­sion du prochain conseil, le 5 avril prochain. "Au-delà des tensions, des oppo­si­tions ou des inter­ro­ga­tions que ce projet suscite, l’an­nonce d’une enquête préli­mi­naire du parquet natio­nal finan­cier visant la situa­tion fiscale de M. Kita rend impos­sible la cession d’un terrain public à son profit", a-t-elle justi­fié. "Sans préju­ger évidem­ment des (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL
Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous