16
septembre 2019

Un écoquartier pour financer le futur stade du Nîmes Olympique

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Un mois après avoir racheté le stade des Costières à la Ville de Nîmes, Rani Assaf, directeur général délégué d’Iliad et propriétaire du Nîmes Olympique (L1 de football), affiche ses ambitions : raser l’enceinte, située à l’entrée sud de la ville, pour y implanter un véritable lieu de vie. Inadapté aux exigences du football moderne, l’équipement sera reconstruit sur une base de 13 600 places (extensible à 15 100 places). Dessiné par l’agence Valode & Pistre, le futur stade s’inspirera des arènes antiques de la capitale gardoise mais aussi du modèle de rentabilité propre aux clubs anglais : musée, boutique, espaces de loisirs, rooftop, restauration, hôtel 4 étoiles avec piscine. "Dans cette optique, j’ai demandé à des professionnels de l’immobilier de m’accompagner pour trouver un modèle économique permettant de financer cet outil de travail", résume Rani Assaf, qui va injecter 200 M€ HT dans l’opération. En ligne de (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

Bannière cp 2016 3