Concertation sur les "dark stores" : gouvernement, assos et élus ont tranché... ou presque !

Commerces
Outils
TAILLE DU TEXTE
La question de la classification des "dark stores" en matière d’urbanisme était l’un des sujets "brûlants" de cette rentrée. Les ministres Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme et Olivier Klein, ministre délégué à la Ville et au Logement, ont réuni les associations d’élus, les élus des villes et les métropoles concernées par l’implantation de "dark stores" et de "dark kitchens". Sur les "dark stores" – ces espaces (souvent commerciaux) en ville permettant à des clients de venir récupérer des biens -, "un consensus des participants s’est clairement dégagé", à savoir qu’ils soient considérés comme des entrepôts, même s’ils disposent d’un point de retrait. Pour les "dark kitchens" – locaux avec cuisine préparant des plats à emporter sans proposer de dégustation sur place -, "il a été acté avec les élus de créer une nouvelle catégorie (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Traits Urbains n°129 vient de paraître !

Couv TU129 250 002